French English

Connexion  

   

Suivez-nous sur  

   

Lundi 10 Février: Sainte Scholastique

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 
Détails

Sainte Scholastique (480-543)

Sainte Scholastique était, dit la tradition, la sœur de saint Benoît de Nursie.

Suivre son frère dans la solitude et la vie monastique était son unique aspiration.

Elle se consacra à Dieu dès sa plus tendre jeunesse, et elle se rapprocha de son frère, quand il se fut établi au Mont-Cassin, afin de profiter de ses leçons et de ses exemples. 

Saint Benoît, abbé, rencontrait sa sœur une fois par an. L'un et l'autre faisaient la moitié du chemin et se retrouvaient à la limite de la clôture du monastère.

Leur dernier entretien est resté célèbre. Scholastique avait eu prémonition de sa mort. Elle voulut donc passer toute la nuit à échanger avec son bienheureux frère sur les joies de la Vie avec le Seigneur.

"Voici un cas où le vénérable Benoît ne put faire ce qu'il voulait.

Sa sœur Scholastique, consacrée à Dieu dès son enfance, avait coutume de venir le voir une fois l'an.

L'homme de Dieu descendait à sa rencontre, non loin des portes du monastère et sur ses terres.

Un jour, elle vint comme d'habitude, et son vénérable frère descendit vers elle avec des disciples.

I1s passèrent la journée entière dans la louange de Dieu et les entretiens spirituels, puis, quand la nuit vint, ils prirent ensemble leur nourriture.

I1s étaient encore à table, et l'heure s'avançait tandis qu'ils parlaient des choses de Dieu.

Cette moniale, sa sœur, fit cette demande :

- Je t'en prie, ne me quitte pas cette nuit ; parlons jusqu'au matin des joies de la vie éternelle.

- Que dis-tu là, ma sœur ? Il m'est impossible de passer la nuit en dehors du monastère !

Or le ciel était si pur qu'aucun nuage n'y paraissait.

Mais la moniale, sur le refus de son frère, joignit les mains sur la table et s'inclina pour prier Dieu.

Quand elle releva la tête, il se fit un tel fracas d'éclairs et de tonnerre, un tel déluge de pluie, que ni le vénérable frère Benoît, ni les frères venus avec lui ne pouvaient mettre un pied dehors.

La moniale, en inclinant la tête, avait répandu sur la table un torrent de larmes

qui avait changé en pluie la sérénité du ciel.

L'homme de Dieu, au milieu des éclairs, du tonnerre et de l'inondation, vit qu'il ne pouvait revenir au monastère et, contrarié, se plaignit à sa sœur :

- Que le Dieu tout-puissant te pardonne, ma sœur, qu' as-tu fait ?

- Je t'ai prié, tu n'as pas voulu m'entendre ; j'ai prié mon Seigneur et il m'a entendue. Mais va, sors si tu peux, laisse-moi et rentre au monastère.

Lui, cependant, ne pouvait quitter l'abri. Il n'avait pas voulu rester de bonne grâce, il resta malgré lui.

Toute la nuit ils veillèrent donc ensemble, parlant de Dieu, et goûtant la joie de cet échange spirituel. 

Le lendemain, la sainte femme revint à sa cellule, et l'homme de Dieu au monastère. Mais voici que, se trouvant dans sa cellule, trois jours plus tard, il leva les yeux au ciel et vit l'âme de sa sœur, détachée de son corps, pénétrer les profondeurs du ciel sous l'apparence d'une colombe."

(Saint Grégoire, Dialogues)

Ajouter un Commentaire


   

Agenda  

juillet 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   

Informations Pratiques  

   

Visiteurs  

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats